SALUT JULIA !

22 Oct, 2021 | a la une, vie asso

Elle vient de passer trois années à La Grange Bouillon Cube, trois années remplies de longues heures studieuses, de rencontres surprenantes et de projets fascinants. Elle est d’une gaieté irremplaçable, elle a 23 ans, c’est Julia :

Qui es-tu ?

Je suis Julia, au fond quelqu’un de très structuré luttant contre sa désorganisation chaotique !

Ton parcours à Bouillon Cube :

Je suis arrivée à Bouillon Cube presque par hasard ; je cherchais un stage pour finir ma licence pro (de conception de projet et médiation artistique et culturelle) dans une association culturelle en milieu rural puisque j’étais en train d’écrire un mémoire sur le spectacle vivant en milieu rural. Je n’aurais pas pu mieux tomber ! J’ai fait deux mois de stages pendant l’été, où en parallèle de toutes les missions liées à la mise en place de la saison estivale je me suis intéressée au réseau de l’archipel des initiatives locales qui était en train de se monter, avec des premières réunions, rencontre carte… On s’est plu mutuellement avec l’équipe et l’écosystème de La Grange alors on m’a proposé de continuer sur un volontariat en service civique de 8 mois en 2019, en particulier sur l’animation de ce réseau. (entre le stage et le service civique j’ai fait quelques mois de voyage en Europe seule pour découvrir des initiatives similaires à celles du Causse et Vallée, même si au final je n’en ai pas trouvé beaucoup).

Comme j’avais commencé à monter d’autres projets pendant ce service civique (projet européen, prévention du sexisme en milieu festif) et qu’on avait encore envie de travailler ensemble, j’ai continué comme salariée en apprentissage de 2019 à 2021, en alternance avec un master de développement social à l’université Paul Valery de Montpellier (spécialité Projets, innovation démocratie territoire). Au final j’aurais testé presque tous les statuts « jeunes » possible à Bouillon Cube haha

Peux tu nous raconter rapidement quelles ont été tes missions les plus marquantes ?

On est très multitâches à Bouillon Cube, toutes les missions ont été marquantes !

Le suivi de la création du réseau Archipel des initiatives du causse et Vallée depuis 2018 m’a particulièrement marqué parce que j’ai suivi toutes les étapes, des débuts, recherches, réunions, espoirs, motivations et démotivations, des essais de fonctionnement, des choses qui prennent ou qui s’essoufflent. Cela n’a pas toujours été facile avec la crise sanitaire et le rôle un peu particulier que j’avais/qu’on a eu, mais cela a été très riche d’apprentissage et de rencontres avec les personnes et initiatives du Causse et Vallée. Il y a encore des perspectives, avec les voyages d’études en Europe que l’on a commencé à imaginer en 2018 et qui vont enfin se réaliser d’ici la fin de l’année et le début de la prochaine !

La création du KIF (Kit Inclusif et festif), un kit de prévention du sexisme de milieu festif réfléchi et créé avec les salarié.e.s des assos culturelles du coin c’était aussi une aventure marquante. Très très riche d’échanges, cela a commencé avec l’idée de créer une charte écologique, égalitaire, sociale, avec Ben, le volontaire européen de 2019. Puis cela s’est centré sur l’égalité de genre pour répondre à un appel à projet de la région, et cela a été une sacré découverte de tout ce qui se faisait dans ce domaine. Les formations et rencontres avec les autres partenaires ont été passionnantes, et j’espère continuerons de l’être, puisque le KIF semble se diffuser dans l’air !

Forcément la partie artistique a rythmé de près ou de loin ces années, avec l’aide à la mise en place de la saison artistique, les résidences dans les lycées, les rencontres….

Après toutes les réflexions sur les questions de tiers-lieux, lieux intermédiaire, la construction de nouveaux espaces et l’implication de nouvelles personnes ont marqué et rythmés mes missions de ces dernières années. Tout récemment le diagnostic partagé pour mettre en place un espace de vie sociale, avec les questionnaires, rencontres des associations du Causse et Vallée, m’a beaucoup motivé. Je pars avec plein d’espoirs pour la suite de cette aventure à plusieurs et de l’ouverture et le regain d’énergie que ça peut apporter après une période de crise sanitaire compliquée .

Tu as une anecdote de travail à nous partager ?

10000 ! une dernière en date :

Pour la fac j’ai écrit trois mémoires sur Bouillon Cube mais je n’en ai jamais vraiment fini aucun. Si quelqu’un veut prendre la suite j’ai 400 pages de notes à lui passer !

En 3 mots tu pourrais nous dire ce que tu gardes de cette expérience ?

  • Chocolat
  • Collègues (dans les deux sens du terme : à la vie et au travail)
  • Cycles de la Grange (selon les saisons la Grange prend mille couleurs, teintées par les personnes qui la font vivre)

Désolée, j’ai toujours du mal à être synthétique, haha

Et maintenant que vas-tu faire ?

Je vais au chômage comme dirait Souad* ! Haha blague à part je pense pas vraiment que je vais chômer.

Déjà prendre le temps de faire à fond tout ce que je n’ai pu faire qu’à moitié pendant mes années d’études : m’engager dans la vie associative et militante de Montpellier ou d’ailleurs, notamment dans des chorales, hackerspaces, espaces d’éducation populaire et autres aventures. Continuer d’apprendre avec d’autres personnes la mécanique (vélo et auto), l’informatique libre, le travail du bois et la bricole en général, pour réfléchir et participer à l’émancipation technique de tous.te.s ! Bon c’est un peu ambitieux on verra bien haha, déjà être autonome avec des outils et des bricoles quotidiennes c’est pas mal.

Sinon avoir enfin du temps pour lire, écrire (une comédie musicale engagée, ou du rap, ou des blagues), faire de la pyrogravure, des puzzles, dormir beaucoup ! Parcourir l’Allemagne, la Grèce, la France …

Puis bon il y aura des activités salariées aussi, je retravaillerais ponctuellement pour Bouillon Cube, notamment sur les voyages d’études en Europe, avec l’organisation et la traduction pendant les voyages en Espagne, Finlande et l’écriture d’un livret commun.

On dirait que ça fait beaucoup mais en vrai peut être que je ferais rien de tout ça. La seule chose que j’avais prévu pour cette pause était de voir la motive une fois le moment venu, et on dirait bien que le moment est arrivé !

* Petite fille trop mignonne qui aime bien venir piquer du chocolat et des bonbons dans le bureau